13e principe

Nous reprenons notre présentation des principes qui fondent la pédagogie élaborée par Charlotte Mason.

Ils fondent ce que j'avais en tête en créant Admire et fais tiennes, et en écrivant les lettres de Charlotte, le journal de Guy, que vous pouvez maintenant retrouver à la Librairie des Ecoles.

Vous retrouverez les précédents principes dans la catégorie Charlotte Mason du blog.



13. Pour l’élaboration du programme d’un enfant normal, peu importe sa classe sociale, nous devons tenir compte de ces trois points:

  • (a) Il a besoin d'une grande quantité de connaissances, car tout comme son corps, son esprit a besoin de nourriture en quantité suffisante.

  • (b) Les connaissances doivent être variées, car une diète mentale monotone ne crée pas d’appétit. (c’est-à- dire de curiosité)

  • (c) Les connaissances doivent être communiquées avec un langage bien choisi, car l’attention est naturellement sollicitée par ce qui est transmis dans un langage littéraire. ...

A. Généreuse

Votre enfant a besoin d'un programme généreux. Son esprit a besoin de suffisamment de nourriture pour le nourrir et alimenter sa croissance.

Charlotte Mason écrivait : "Un esprit sain est aussi affamé qu'un corps sain" (L'histoire de Charlotte Mason, p. 175). « L'esprit est capable de s'occuper d'un seul type de nourriture ; elle ne vit, ne grandit et ne se nourrit que d'idées » (A Philosophy of Education, p. 105). « Vous pouvez traverser des années de soi-disant « éducation » sans avoir une seule idée vitale ; et c'est pourquoi beaucoup de corps bien nourris portent une intelligence faible et affamée » (Parents and Children, p. 33). "Notre faute, notre plus grande faute, est que nous gardons nos propres esprits et les esprits de nos enfants honteusement sous-alimentés" (A Philosophy of Education, p. 330). Une éducation Charlotte Mason n'est pas avare; elle offre des idées vivantes en portions généreuses.


C'est la même chose avec votre programme scolaire à la maison : "la similitude dans le régime mental ne crée pas d'appétit (c'est-à-dire de curiosité)." Faire le même vieux même vieux tous les jours ne nourrira pas la curiosité naturelle de votre enfant pour apprendre. Votre enfant grandira mieux avec un « régime varié ».

B. Variété

La variété est la clé d'une alimentation équilibrée, que ce soit pour le corps d'un enfant ou pour son esprit, mais pas la variété choisie au hasard. Terminons cette citation que nous avons commencée plus tôt : Charlotte stipulait : « L'esprit ... doit avoir une alimentation très variée, choisie non pas au hasard, mais selon ses besoins naturels » (The Story of Charlotte Mason, p. 175 ). L'enfant a besoin pour Charlotte Mason d'acquérir la connaissance de Dieu, la connaissance de l'humanité, la connaissance de l'univers et la connaissance de lui-même. 1. Connaissance de Dieu. Cela inclut le sujet de la Bible. Charlotte a mis celui-ci en premier parce qu'elle croyait que "la connaissance de Dieu occupe la première place en importance, est indispensable et très heureuse" (A Philosophy of Education, p. 158). 2. Connaissance de l'homme. Cette catégorie comprend l'histoire, la littérature, la morale et l'économie, la citoyenneté, la composition, les langues et l'art. Tous ces sujets aident votre enfant à en apprendre davantage sur les autres. 3. Connaissance de l'Univers. Les matières de sciences, de mathématiques, de développement physique et d'artisanat sont incluses dans cette catégorie. 4. La connaissance de soi est une partie importante de l'éducation de votre enfant en tant que personne. Cette catégorie comprend l'apprentissage de la discipline de la volonté et de la voie de la raison. Nous en reparlerons Connaissance de Dieu, connaissance de l'humanité, connaissance de l'univers et connaissance de lui-même. Lorsque vous incluez tous ces domaines d'apprentissage, il est facile de maintenir la variété dans votre programme. Rappelez-vous simplement que « son programme doit nécessairement être large, bien proportionné, bien équilibré » (L'histoire de Charlotte Mason, p. 175). C. Littéraire

L'approche de Charlotte Mason utilise des livres littéraires car les livres vivants offrent une expérience qui encourage une relation personnelle, et les relations personnelles sont le lieu où la véritable éducation se produit. Mais il y a une autre raison pour laquelle Charlotte nous a encouragés à utiliser des livres de style littéraire : « La connaissance doit être communiquée dans un langage bien choisi, car l'attention répond naturellement à ce qui est transmis sous forme littéraire » (A Philosophy of Education). Au cours de toutes ses années d'enseignement aux enfants, Charlotte a découvert que les enfants réagissent naturellement aux livres bien écrits de style littéraire. Les manuels pleins de faits arides ne stimulent pas leur curiosité, ne créent pas d'images mentales qui leur restent comme une histoire. Les manuels n'engagent pas leur imagination et n'offrent pas la joie de nouer des relations personnelles comme le font les livres littéraires. Et la langue utilisée dans les manuels secs ou dans les livres bétifiants ne se niche pas dans leur cœur et n'élargit pas leur vocabulaire comme le fait une langue bien choisie dans un livre littéraire. En fait, Charlotte a découvert que les livres de style littéraire encouragent naturellement l'esprit à travailler de plusieurs façons par lui-même : « Les idées nécessaires à la subsistance des enfants se trouvent principalement dans des livres de qualité littéraire ; l'esprit y fait pour lui-même le tri, l'arrangement, la sélection, le rejet, la classification. . .” (Une philosophie de l'éducation, p. 117). Elle a également découvert que les enfants réagissent plus facilement aux leçons de vie et aux idées lorsqu'elles sont cachées dans un livre de style littéraire, plutôt que lorsqu'elles sont assénées directement à l'enfant. La plupart d'entre nous a tendance à éviter les listes de règles et les confrontations directes, mais nous sommes plus réceptifs à ces mêmes idées lorsqu'elles sont présentées dans le contexte d'une histoire qui arrive à quelqu'un d'autre.

Charlotte a dit, "Il semble nécessaire de présenter les idées avec beaucoup de rembourrage, telles qu'elles nous parviennent dans un roman, un poème ou un livre d'histoire écrit avec une puissance littéraire" (A Philosophy of Education, p. 109) Alors que nous éduquons nos enfants, exploitons le pouvoir de ces livres de style littéraire. Charlotte les a décrits comme "de très bons livres, les meilleurs, sur le sujet sur lequel ils sont engagés" et "des livres regorgeant d'idées fraîchement sorties de l'esprit des penseurs sur tous les sujets auxquels nous pouvons souhaiter initier les enfants" (School Education, pp 162, 171). Vérifiez le programme d'études de vos enfants, en IEF ou à l'école. Est-ce à la hauteur de ces trois normes? Des portions généreuses d'idées, pas seulement des faits secs. Des opportunités d'apprendre sur une grande variété de sujets dans les quatre domaines - la connaissance de Dieu, de l'humanité, de l'univers et de vous-même. Et des livres de style littéraire qui stimulent l'imagination et proposent de bonnes idées dans un langage bien choisi. Ce sont les caractéristiques d'un bon programme d'études. Ce sont les valeurs fondamentales de Charlotte Mason.


A bientôt pour la suite.


(cet article est la traduction remaniée d'un article paru sur Simply CHarlotte Mason auquel nous vous renvoyons si vous êtes anglophone).











129 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout