BATAILLE POUR L'IEF

Dernière mise à jour : 5 oct. 2020

Parce qu'il est indispensable que nos arguments soient entendus, et que nos courriers soient audibles (rationnels, bien écrits...) je vous partage ce courrier que j'ai rédigé. MAIS ATTENTION : si vous souhaitez l'utiliser, il faut le personnaliser : j'ai travaillé aux courriers à Matignon / l'Assemblée / parti politique / campagne présidentielle : les courriers anonymes, sans adresse pour répondre, copiés-collés, pétitions, sales, illisibles, avec des fautes ou des insultes, sont quasiment systématiquement mis à la poubelle directement à l'ouverture par le service en charge.

Pour les parlementaires, écrivez plutôt "aux bons soins de l'assistant parlementaire", c'est encore mieux si vous trouvez son nom, et écrivez sans faute le nom du député, montrez-lui que vous le respectez pour qu'il le fasse aussi.




Madame, Monsieur,


Je me permets de vous écrire aujourd’hui à propos des déclarations du Président de la République sur l’instruction en famille et les écoles hors contrat.

Si nul ne saurait critiquer une lutte contre les fondamentalismes, les sectes, il s’agit d’un combat qui n’a rien à voir avec le débat sur l’instruction.

Aujourd’hui en France, les familles qui font le choix de l’instruction en famille sont controlées : par la mairie, qui s’assure de la vie sociale de la famille, du cadre d’enseignement… et par l’Education nationale quant au contenu de l’enseignement.

Ces contrôles sont justement là pour veiller à ce qu’aucun enfant ne soit laissé sur le bord de la route, pour signaler au ministère adéquat, à la miviludes, tout comportement sectaire, et dans le cadre des dérives fondamentalistes, ces comportements ne sont pas compliqués à détecter.

Pourquoi alors mettre dans le même panier des familles pour qui tout se passe bien ? Ayant moi-même été inspectée cette année, j’ai entendu l’inspectrice me dire : « c’est exactement le type d’enseignement qu’il faudrait pour chaque enfant : respectueux de son rythme, soucieux de l’éveiller, de nourrir sa curiosité, de le laisser explorer la nature, de répondre à ses difficultés… »

Quelle confiance est faite aux inspecteurs si on considère que leurs rapports ne suffisent pas à valider ou invalider l’instruction en famille ?

Le choix de l’instruction en famille est une décision lourde pour les parents.

Il s’agit souvent de se priver d’un salaire (ce qui, soit dit en passant, permet de libérer des places en crèche) et de vivre à plusieurs à temps complet ou presque. Il ne s’agit pas de parents qui pensent à eux ! Quelle paix cela serait d’avoir les enfants à l’école de 8h30 à 17h !!


A l’inverse, nous avons fait le choix de penser à nos enfants.

Nous avons fait le choix de respecter leurs rythmes biologiques, de permettre les siestes, le jeu et les nuits de 12h.

Le choix de leur offrir un temps important dans la nature, pour se fortifier, pour découvrir, pour apprendre à respecter leur planète si malmenée.

Le choix d’éveiller leur curiosité à une grande variété de sujets, d’aller plus loin dans les domaines qui les passionnent, de maintenir vivante leur joie, leur plaisir naturel d’apprendre !

Nous avons fait le choix de nous adapter aux facilités et aux lacunes de chacun, ce qu’un professeur d’une classe de 30 élèves ne peut pas faire. Il n’y à qu’à dénombrer le nombre d’enfants qui arrivent au collège sans savoir lire ou écrire correctement.

Nous avons fait le choix de leur offrir un cadre émotionnel stable et rassurant, permettant de combler leurs besoins émotionnels : loin d’être asociaux, nos enfants sont tellement rassurés et comblés par la présence aimante de leurs parents qu’ils sortent très facilement du cadre familial, entrent sans problème en relation avec des adultes, connus ou inconnus.

Les familles en IEF ne cherchent pas à élever des marginaux, au contraire, nous avons à coeur de faire grandir des citoyens libres et dynamiques, soucieux du bien commun et des autres, aimant leur pays sans être chauvins, ouverts d’esprit et de coeur.

Serait-ce cette liberté, inscrite dans la devise de notre pays, qui pose problème ? Serions-nous en dictature ?

Dans un pays qui se réclame des Droits de l’Homme, des Lumières, de l’innovation, de la culture, il serait bien triste de se priver de ces familles, de ces enfants qui veulent contribuer à un monde meilleur.

Car ne doutez pas que déjà beaucoup se posent la question de quitter ce pays. Nous aimons la France, nous y sommes attachés, enracinés, nous en transmettons l’amour et le respect à nos enfants, mais la liberté de conscience, d’éducation, ne saurait être piétinée sans que nous ne réagissions. Si il faut partir, nous partirons. Emmenant avec nous nos impôts, nos cerveaux, nos héritages…

Ils sont déjà tellement nombreux les enfants inscrits à l’école qui sont bloqués dans leurs apprentissages, faute d’AVS, de suivi, de temps, de formation des professeurs…

Ils sont tellement nombreux les enfants qui développent des phobies scolaires, des troubles, et qui, faute d’être aidés, nécessiteront des soins coûteux pour notre système de santé ?

Ne serait-il pas judicieux d’aider ceux qui en ont besoin, de contrôler intelligemment ceux qui libèrent des places en classe et en crèche et de lutter avec des moyens réels et adaptés contre les fondamentalismes qui sont visés ?

Nous ne demandons pas à rester libres de faire n’importe quoi ! Oui chaque enfant a le droit d'être instruit et d'avoir au minimum les même bases d'éducation.

Mais nous demandons le droit de le faire à notre rythme, dans notre cadre, le droit d’aller plus loin, d’aller plus haut…

Les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants, non pas pour eux, mais pour pouvoir les donner au monde le moment venu.

Nous espérons pouvoir compter sur votre soutien car nous croyons, encore, à la représentativité de nos élus, à la démocratie et à la République.

Je vous remercie de l’attention que vous voudrez bien accorder à cette démarche et demeure à votre disposition pour toute information complémentaire.

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l'expression de mes salutations respectueuses.

641 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout