M is for Mama chapitre 4

Dernière mise à jour : 28 mars

Chapitre 4. Qu'est-ce que le Seigneur attend de moi ?

Soumettre notre version de la maternité parfaite à Sa parfaite volonté.


Michée. 6,8

" Homme, répond le prophète, on t’a fait connaître ce qui est bien, ce que le Seigneur réclame de toi : rien d’autre que respecter le droit, aimer la fidélité, et t’appliquer à marcher avec ton Dieu. »


Si il y a bien quelqu'un dont le but doit être de "respecter la justice, aimer avec bonté et marcher humblement à la suite du Seigneur" (selon les paroles d'un chant inspiré de Michée), c'est bien une femme qui doit enseigner la même chose à ses enfants.

mais, meme si ce verset répond à la question "qu'est-ce que le Seigneur attend de moi?", c'est dur de ne pas vouloir que Dieu tienne une conférence de presse pour que nous puissions lui poser nos questions.


On me demande souvent comment "je prends du temps pour moi", comment je fais pour ne pas me "perdre dans la maternité", comment je supporte... Et je pense que ce sont des questions légitimes et nécessaires. je réponds souvent de manière pragmatique : dormir assez, dire non aux distractions illégitimes, passer du temps dans la Bible et en prière.


Mais ce qui est "tordu" dans ces questions c'est que la racine est souvent un regard tourné vers "moi" plutôt que sur "lui".

Colossiens, 3,23

"Quel que soit votre travail, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur et non pour plaire à des hommes :"

voila l'astuce : dans plaire à des hommes il y a aussi plaire " à nous".

La perspective de travailler de tout notre coeur pour plaire à Dieu plutôt qu'à nous, nos voisins, nos mères, nos maris, nos chefs, quiconque, est épineuse.

Après tout, c'est Dieu qui nous a placé dans des situations où nous devons interagir avec ces gens.


Comment sommes nous censés le faire avec une coupe vide. Si je n'ai pas d'abord fait ce qui me comble, me satisfait, comment puis-je espérer avoir assez de ressources pour Dieu ou quiconque ?

Mettons de coté le fait que donner à Dieu et aux autres nos "restes" n'est pas une bonne idée, et laissez moi vous dire ceci : dans "l'économie mondiale de la maternité" nous ne pourrons jamais esperer avoir assez.

Un chrétien doit donc se demander non pas "comment puis-je faire si je ne prends pas d'abord soin de moi", mais "comment va faire le Christ malgré moi."


Nous avons besoin de pause loin de nos enfants, même courtes. Mais nous devons nous rappeler que personne ne le sait mieux que notre aimant Père des cieux, qui ne prend jamais la moindre pause loin de nous. Il est le Seigneur qui ne nous laissera jamais...

et c'est seulement quand nous nous reposons sur le fait que son chemin est toujours bon (je n'ai pas dit facile) que nous pouvons vraiment nous reposer en lui.


Quelqu'un sait exactement quel genre de maman vous devez être : Le Dieu qui vous a placé dans la position ou vous vouus trouvez, "rien que pour aujourd'hui". Le Dieu qui vous a poussées à ouvrir ce livre.

Et je sais cela :il vous donnera plus que vous ne pouvez porter, joies et peines.

il pourrait accumuler les ennuis si lourdement que vous vous sentirez suffoquer sous leurs poids. A l'inverse il pourrait vous donner tellement de petites joies et validations que vous serez comblé d'une bonté que vous savez ne pas mériter et ne pas pouvoir rendre. Les deux situations sont des bénédictions. Les deux sont sa façon de nous réveler son appel pour nous. Les deux nous demandent de faire des petits pas de foi, et de déployer les palmes de la gratitude.


Seigneur, montre moi ce que tu as prévu pour moi, et ensuite équipe moi pour le faire avec ta force, même si ça n'a rien à voir avec ce que j'imaginais.


Il t'a montré, chère maman, ce qui est bon et ce qu'il attend de toi. C'est dans la recherche quotidienne de sa présence, par la prière et l'intercession, par la mémorisation des Ecritures, et leur application constante dans nos vies.


Moment après moment, jour après jour, nous attrapons des aperçus de la façon dont le Seigneur nous modèle à sa ressemblance. Il n'y a pas de raccourci ni de formule générique. Nous devons choisir de faire confiance à sa divinité, et être ok pour le laisser nous écarter notre carapace pour révéler notre vraie nature, vulnérable, mais marquée par la grâce.




Résumé


Maternité médiocre

Craindre le futur

Detester les difficultés et les luttes

Mettre ses plans et désirs en premier


Maternité ajustée au Christ

Avoir confiance dans les plans de Dieu pour l'avenir

Accepter l'adversité comme une occasion de grandir

Mettre les plans de Dieu et ses désirs en premier.


Actions

Mémoriser, méditer Proverbes 3, 5-6

De tout ton cœur, fais confiance au Seigneur, ne t’appuie pas sur ton intelligence.

Reconnais-le, où que tu ailles, c’est lui qui aplanit ta route.


Identifier des domaines de la maternité qui vous effraient et demander l'aide du Seigneur pour lui faire confiance.


Choisir un "exercice" de confiance dans le Seigneur à faire avec vos enfants.


Questions

Est-ce que je crois réellement que les plans du Seigneur sont meilleurs que les miens ?

Est-ce que je suis d'accord pour faire des choses dures ou effrayantes même quand le monde me dit que je suis folle de le faire ?

Est ce que j'apprends à mes enfants à faire confiance au Christ chaque jour ?


Prière

Seigneur, nous savons que chaque cadeau parfait et bon vient de toi (Jacques 1,17) et nous désirons reconnaitre ta bonté dans chaque aspect de nos vies.

Ouvre nos yeux au chemin sur lequel tu diriges notre maternité, afin que nous puissions y marcher audacieusement suivant ta volonté.







657 vues0 commentaire