M is for Mama chapitre 6

Dernière mise à jour : 28 mars

Quand nous sommes coupables de culpabilité maternelle

Echapper au tourbillon de la condamnation


J'ai appris que faire des choses difficiles, fastidieuses, nécessaires, est parfois, en soi, une récompense.

Parce que les choses "faites" ne reviennent pas nous mordre comme les choses "non-faites".

par exemple quand je rechigne devant du linge et que je remets à plus tard, je finis par me dire : "Pourquoi t'infliges-tu ça ? maintenant tu en as pour des jours pour rattraper. A quoi pensais-tu ?


Maintenant je préfère largement faire quelque chose alors que je suis fatigué plutôt que de ne pas le faire et de passer deux jours épuisants à m'en vouloir de ne pas juste l'avoir fait.


J'ai passé des années à me battre et à prier contre la petite voix dans ma tête me disant que je n'en faisait pas assez jusqu'à ce que je puisse intégrer deux réalités simples mais qui changent la vie :

- La culpabilité maternelle ne s'applique que si nous sommes réellement coupable de la boue que notre propre cerveau nous envoie.

- Dieu est bien plus interessé par notre sainteté que par la litanie quotidienne de nos défauts (même si il est bon et patient pour nous quand nous évacuons nos frustrations)...


Il y a des jours ou j'enchaine tout ce que je dois faire, et que je m'effondre épuisé à 11H, avec le sentiment d'avoir échoué simplement par ce qu'il reste 5 choses à faire sur ma liste.

C'est de la culpabilité maternelle injustifiée.


IL y a aussi des jours ou j'ai passé tellement de temps sur mon telephone, etc... que j'ai l'impression de ne pas avoir fait de mon mieux. .... et j'ai raison !

Cette culpabilité, ou message du Saint Esprit, est justifiée, car je n'ai vraiment pas géré ma profession de mère avec excellence, comme pour le Seigneur (Colossiens 3,23) ce jour là.


Dans les deux cas je n'ai pas confié ma journée au Seigneur dès mon lever.

Proverbes 3, 5-6 :

05 De tout ton cœur, fais confiance au Seigneur, ne t’appuie pas sur ton intelligence.

06 Reconnais-le, où que tu ailles, c’est lui qui aplanit ta route.


Faire consciemment le choix de faire confiance au Seigneur dans mes taches quotidiennes retire de mes épaules la pression de la performance.

Je ne suis plus le capitaine du bateau et ma valeur de dépend plus du nombre de cases cochées dans ma to do liste.

Quand nous comprenons que Dieu guide nos vies, les 20 min passées à chercher la chaussure d'un enfant ne sont plus seulement un obstacle à ma productivité mais un temps plein de sens accordé par un Dieu omniscient qui veut nous faire grandir en patience et en empathie plutot que de nous voir cocher des cases. C'est aussi une occasion de prier, de présenter nos demandes à Dieu.


Peut être vous sentez vous coupables de ne pas partager votre temps équitablement entre vos enfants.

Coupable de ne pas avoir empéché un enfant de tomber malade.

Coupable d'avoir perdu votre sang froid, encore.

Coupable de ne pas apprécier la période de vie que vous traversez avec vos enfants...

Coupable de ne pas "y arriver comme avant"....


Mais voila là vérité : Aussi loin qu'est l'Orient de l'Occident, il met loin de nous nos péchés. Psaume 103.

1 Jean 1, 9 : Si nous reconnaissons nos péchés, lui qui est fidèle et juste va jusqu’à pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice.

Dieu a pris tous nos péchés sur lui sur la croix. Notre dette est déjà payée. Alleluia !


Nous nous sentons souvent coupables parce que nous endossons une cape que personne ne nous a demandé de porter : la cape de la "compétence complète". Nous remplissons nos journées en nous disant que Dieu ne peut pas s'occuper de nos banalités quotidiennes, et que donc nous devons les gérer, alors que les Ecritures disent très clairement que chacun de nos cheveux compte pour le Seigneur.

Quand je remets mes chemins au Seigneur, ce manteau tombe de mes épaules et je suis capable de me tenir debout, croyant que Dieu seul suffit.

Ensuite, quand nous ne confions pas au Seigneur chaque instant de nos vies, nous laissons la place à Satan. Il ne peut pas nous enlever notre Salut, mais il peut nous voler notre paix.

Mensonge de Satan : Tu n'arriveras jamais à ne plus perdre patience.

Vérité de Dieu : Je me débats avec la patience mais je peux me repentir et être pardonnée. Je ne suis plus esclave du péché. Romains 6.


Il n'y a pas de meilleur traitement au mensonge que les Ecritures.


Enfin, tant que nous ne serons pas au ciel, nous continuerons à tomber.

Si Jésus est en nous, n'ayons pas peur de nous examiner en vérité. Nous pouvons reconnaitre nos sujets d'amélioration sans tomber dans le desespoir, recevoir des corrections fraternelles sans être sur la défensive.


Quand nous détestons réellement quelque chose, comme un épice, nous le reconnaissons immédiatement, meme si il n'y en a qu'un tout petit peu.

Puissions nous etre tellement connectées aux standards de sainteté divine que nous détestions vraiment ce qui est mal, et nous accrochions à ce qui est bon. Romains 12,9.


La culture de la médiocrité maternelle nous dit que la culpabilité maternelle est l'outil des hommes, de la société, de nos mères.... pour nous contrôler et que nous devons l'ignorer parce que nous sommes parfaites telles que nous sommes.

La Bible nous dit que personne n'est parfait, mais que rien ne peut nous séparer de l'amour de Dieu qui est en Jésus, et qu'en lui nous sommes vainqueurs.


Résumé


Médiocrité maternelle.

Considérer toute culpabilité comme malsaine.

Trouver de la valeur uniquement dans les résultats.


Maternité ajustée au Christ.

Reconnaitre que nous sommes coupables de péchés.

Choisir la satisfaction dans le Christ.


Agir

Mémoriser et méditer :

Ainsi, pour ceux qui sont dans le Christ Jésus, il n’y a plus de condamnation.


Faire une liste de trois mensonges que Satan veut que je pense, à propos de ma maternité, et trouver la liberté dans le Ecritures.


Demander au Seigneur de me réveler un sujet ou l'Esprit Saint me parle clairement et comment l'aborder.


Questions

Est-ce que je laisse une fausse culpabilité maternelle me pièger ?

Est-ce que j'ignore des pistes de correction parce que j'adhère au mantra "parfaite telle que tu es" du monde ?

Quel pourrait-être un chemin par lequel je me corrigerai en accord avec l'Esprit Saint cette semaine, pour mes enfants.


Prière.

Seigneur, tu nous séparés de nos péchés, aussi loin qu'est l'Orient de l'Occident, et tu nous montre gentiment quand notre façon d'agir comme mère ne ressemble pas à ce que dit la Bible.

Renforce nous pour résister aux mensonges de Satan qui nous poussent à nous condamner, et adoucit nos coeurs pour accepter les coups de coude du Saint Esprit.





480 vues0 commentaire