Les bonnes habitudes dans les écrits de C.Mason. Partie 1

Au fur et à mesure de ma lecture des écrits de C.Mason, je vous partage mes traductions rapides de ses écrits sur les bonnes habitudes, sans commentaires dans un premier temps.


Partie 1. Les Habitudes


Tout comme la locomotive suit les rails pour atteindre son but, il sera plus simple pour l'enfant de suivre sans danger les habitudes établies pour lui, comme des rails.

Poser ces rails qui mènent l'enfant vers son futur est une responsabilité importante pour le parent.


Il s'agit de former des habitudes mentales et physiques, de façon intentionnelle et réfléchie.

Les habitudes comptent 10 X plus que le naturel dans le développement de l'enfant.


Il y a bien sur des tendances propres aux différents caractères, mais les habitudes, pour élever l'enfant, doivent fonctionner indépendamment d'elles : tout peut être obtenu par l'entrainement.


Plus on pratique plus l'habitude devient aisée. Comme en sport ou en musique, il ne suffit pas de décider, il faut pratiquer. les habitudes sont inévitables, nous sommes des êtres d'habitudes. La vie serait épuisante si nous ne faisions pas certaines choses sans y penser.

L'enfant va de toute façon suivre des rails, nous devons donc décider de ce rails plutôt que de les laisser au hasard ou aux autres.


Les habitudes de l'enfance façonnent le caractère de l'homme.

On ne peut pas dire quand les enfants sont petits :

"Ce n'est pas grave, ça passera, il apprendra, il est trop petit"


A chaque heure les parents forment activement ou passivement les habitudes de leurs enfants dont dépendent leurs caractères et leurs conduites futures.


Semez un acte, récoltez une habitude, semez une habitude récoltez une personne, semez une personne récoltez un destin.


L'éducateur doit veiller à ce que les actes soient semés si régulièrement, intentionnellement et méthodiquement que l'enfant en récoltera des bonnes habitudes, en faisant le minimum d'efforts.


Il est bien plus aisé de se comporter comme on y est habitué que d'improviser. Il faut donc s'habituer au bien.


Les bonnes habitudes permettent une vie simple.


La mère qui prend soin de doter ses enfants de bonnes habitudes s'assure des jours doux et faciles. alors que celle qui laisse les habitudes s'occuper d'elles-mêmes s'expose à une vie fatigante de disputes sans fin. Elle criera toute la journée.


L'éducation est reussie quand la mère peut ensuite laisser les enfants voler de leurs propres ailes, après s'être assurée de les avoir lancés sur les bons rails.


Comme le jardinier qui plante un arbre et le laisse ensuite pousser : le temps passé à protéger sa croissance est minime mais indispensable.


L'exemple de la mère et de l'entourage est indispensable car les habitudes dépendent beaucoup des actions et des attitudes des autres.


La formation des bonnes habitudes permet de développer la volonté, la conscience morale et le lien à Dieu.


Prochaine partie : Comment cultiver les bonnes habitudes.





110 vues0 commentaire