M is for mama Chapitre 9

Dernière mise à jour : 29 mars

Le défi douceur.

Espoir pratique pour mamans en colère


Les hormones sont réelles, mais elles ne disent pas la vérité.

Elles sont très facilement offensées. Certains jours (quand j'étais en pleine depression du post-partum après la naissance de mes jumelles) je me levais en colère et me couchais avec un soupir. Entre les deux, j'avais accordé trop de bienveillance à mon moi grincheux.


Il y avait des raisons physiologiques très réelles à mes difficultés. Mais indépendamment des explications légitimes que je pouvais me trouver, il y avait des faits : Parfois je n'étais pas sympa. Je le savais. Mon mari le savait. Mes enfants le savaient. Et quelque chose devait être fait à ce sujet.


Quelque chose devait changer.

tout est devenu clair après deux mois de postpartum quand j'ai descendu les escaliers après une sieste pour découvrir la pièce dans le même état que je l'avais laissée. Les enfants avaient reçu une mission et ne l'avait pas accomplie.


J'ai pris leur insouciance comme une attaque personnelle, ce que j'ai appris depuis à reconnaitre comme un symptôme de surcharge hormonale.

Mes émotions me disaient que mes enfants ne me respectaient pas, ne m'aimaient pas, qu'ils avaient intentionnellement laissé le bazar au sol, même si mon cerveau chevronné de maman m'assurait que les enfants sont simplement capables de marcher dans le bazar sans même le remarquer, et feront souvent le strict minimum si nous ne sommes pas à coté pour les aider à choisir l'effort.


Je n'arrivais pas à réconcilier ces deux idées.

Et en même temps j'entendais la voix insistante du Saint Esprit murmurer : "Cela n'a pas à être comme ça. "


Plus tard ce soir là, mon mari s'assit à coté de moi et me dit très gentiment que si il comprenait ma frustration, je ne pouvais pas la laisser me consumer.

Ces mots ont résonné dans mon âme comme l'alarme d'un réveil. J'ai prié et j'ai réfléchi et cette pensée a éclairé mon esprit et mon coeur : dans 10 ans, est ce qu'un SEUL de ces soulagements temporaires du stress que vous obtenez en vous agitant à propos de quelque chose qui vous semble aujourd'hui un gros sujet aura valu l'effet durable de vos paroles dures à ce sujet sur vos enfants ?

Je connaissais la réponse : Mille fois non.


Les hormones n'excusent pas le péché.


j'ai réfléchi à comment je voulais que mes enfants se souviennent de moi : aimante, patiente, d'humeur égale, drôle, ingénieuse, aidante... Je savais que j'avais été certaines de ces choses par le passé, et j'avais confiance dans le fait que 2 mois de difficultés ne définiraient pas les souvenirs de mes enfants.

Mais je ne pouvais pas en bonne conscience, en tant que mère chrétienne, mettre de coté la conviction que hormones ou pas, mes réactions étaient mauvaises.

Cette prise de conscience est impopulaire dans le domaine de la maternité laïque. Et je comprends pourquoi. ça pique. et ça demande des actes. La culture de la médiocrité maternelle propose de se vautrer quand c'est dur et de célébrer nos lacunes comme des preuves que nous sommes tous humains, tous dans la même galère.


Dire que c'est dur est important.

Mais nous ne pouvons pas nous contenter de de ça. Se concentrer sur les luttes conduit seulement à l'amertume et au sentiment d'avoir été trompé.

Je n'ai pas signé pour ça.


Les images de mères parfaites sont malhonnêtes. Mais c'est aussi malhonnête de dire "puisque j'ai été trompée, je m'autorise à me complaire dans ma déception pour l'éternité".

Ce n'est pas juste pour nos enfants, pour nos maris, pour nous. Et c'est un affront à la liberté que Dieu nous a donné. Car le christiannisme est radical dans sa façon de ne pas être ok : Au lieu de nous encourager à chercher d'autres personnes "abimées" pour nous conforter dans cette attitude, Jésus nous dit :

Matthieu 11. 28 « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.


Je suis tentée d'avoir un soupir de soulagement en lisant ça mais vient la suite :

29 Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme.

30 Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »


Les mots joug et fardeau ne semblent pas reposants. Mais c'est le beau paradoxe de suivre le Christ. En prenant son manteau d'humilité et de douceur, nous abandonnons le droit de nous accrocher à notre ras-le-bol et le désir de voir nos batailles confortées par nos pairs.

et une fois que nous nous détachons de ces sentiments légitimes et fixons nos yeux sur Jésus, nous constatons que le fardeau est effectivement léger et libérateur.


Le défi douceur.

Et donc j'ai démarré le "Gentleness Challenge", un compte instagram dédié à utiliser uniquement une voix gentille et un ton calme pendant 30 jours. Nous n'étions autorisées sur le groupe à ne raler auprès de personne, ou à propos de personne. Nous pouvions nous confier nos difficultés mais seulement pour nous soutenir dans la prière.

C'est tellement facile de se convaincre que nos batailles actuelles déterminent notre futur. Nous nous levons avec la même frustration pendant une semaine, un mois, un an... et cela nous semble être notre "nouvelle normalité".

Tout en sachant pourtant que Dieu est bon pour nous, que si il est avec nous, qui sera contre nous (Romains 8,31) et qu'il nous donne tout ce dont nous avons besoin (2 Pierre 1,3).

Je croyais déjà en ces paroles, mais c'est fou comme les convictions peuvent vite être balayées par les sentiments. Ils sont changeants, trop dépendants des circonstances pour que je lance une campagne pour qu'ils soient légitimés.

Mais soumettre mes sentiments à la gouvernance divine... ça oui !

Donc, après ma conversation avec mon mari et avec Dieu, j'ai rassemblé mes enfants et je me suis excusée d'avoir été aigrie. Et j'ai embarqué dans 30 jours de paroles uniquement douces.


Colère detox


Ce n'est pas possible aux hommes, mais rien n'est impossible à Dieu.

J'ai découvert la profondeur de la vérité des paroles de Jésus en me levant chaque matin et en confiant mes paroles et mon attitude au Seigneur.

En trois jours, la plupart des angoisses qui affligeaient mes pensées a commencé à diminuer.

Plus je remettais mes sentiments à Dieu, plutôt que de les faire porter à ma famille, moins ils me paraissaient importants.

J'ai commencé à me reconnaitre moi-même, non parce que j'avais fait un job parfait en parlant avec douceur avant ce post partum, mais parce que je me sentais ces derniers mois comme si une personne différentes, un monstre de rage, s'était installé dans mon cerveau et mon corps.


La première semaine ça a ressemblé à une cure de désintoxication.

Parfois le mieux que je pouvais faire c'était de dire un puissant "LES GARS" et ensuite de baisser le ton pour dire 'maman a mal au crane et doit lancer le diner. du calme s'il vous plait".

Parfois je ne disais rien, je lachais mon plein de course st sortais respirer sous le porche.

Et quand rien ne marchais je me mordais litteralement la langue.

C'était un processus. Mais minute après minute, jour après jour, le seigneur faisait grandir ma determination et renouvelait mon esprit avec ses mots. Et j'ai appris quelque chose :

Meme si mes hormones étaient réelles et que j'aurai pu penser que tout ça ne pourrait rien changer à la chimie de mon corps, j'ai expérimenté au fil du mois des pensées plus claires, moins de bruit dans ma tête...

Proverbes 16, 24

24 Les paroles aimables sont un rayon de miel : douces au palais, elles redonnent des forces.

Et donc l'inverse produit l'effet inverse.


Je suis sortie de ce premier défi douceur transformée.

Colossiens 3

12 Puisque vous avez été choisis par Dieu, que vous êtes sanctifiés, aimés par lui, revêtez-vous de tendresse et de compassion, de bonté, d’humilité, de douceur et de patience.

Ephesiens 4

02 ayez beaucoup d’humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour ;

Galates 5

22 Mais voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité,

23 douceur et maîtrise de soi. En ces domaines, la Loi n’intervient pas.


Plus je mémorisais ces versets, les lisais et me concentrais sur l'utilisation de paroles uniquement douces, plus le Seigneur me montrait en quoi c'est un concept clé de la maternité. Et plus ça devenait une habitude.


Voila les étapes qui ont marché pour moi :

  1. Reconnaitre le problème et demander pardon.

  2. Se repentir de sa "méchanceté" et la rejeter complétement. Ne vous gardez pas une pièce pour dire du mal, ou une journée de craquage autorisé. J'ai pu progresser uniquement en étant constante et tenace par la grâce de Dieu.

  3. Parler de son but à quelqu'un. J'ai crée un compte instagram donc c'était assez officiel. mais le plus important (et effrayant) fut d'en parler à mes enfants. Ils savent très bien tenir la comptabilité... Je les ai invité à me rejoindre dans ce défi et ils l'ont fait. Nous récompensions les paroles douces avec un pennie et en retirions pour les mauvais mots, nous reparlerons du Pennie Reward System - Système de récompense en pennie. Et nous continuons à le faire.

  4. Mémoriser les Ecritures. pendant les défi les enfants et moi avons mémorisé Ephesiens 4.

  5. Prier. c'est la clé absolue, surtout quand nous avons tendance à nous appuyer sur nos propres forces. Utiliser des prières flash " Jésus donne moi une parole douce", Seigneur aide moi à rester calme."


Meme si nous pouvons penser qu'un petit tour en voiture à manger des bonbons est le meilleur soin pour ce qui nous blesse, et meme si c'est vrai d'une certaine manière, la réalité c'est que le Seigneur prend souvent nos luttes pour nous montrer combien nous avons besoin de sa force et de sa grâce chaque jour. Un verre de vin c'est bien. Mais Jésus est toujours mieux.


Résumé


Médiocrité maternelle

En vouloir à l'idée que les hormones ne sont pas une excuse au péché.

Considerer que la grâce exclut la responsabilité personnelle.

Se sentir honteux des injonctions à faire mieux.


Maternité centrée sur le Christ.

Savoir que seul l'amour du Christ rachète les péchés.

Refuser d'utiliser la grâce comme une excuse pour ne pas grandir.

Se sentir fortifié en sachant qu'en Christ, nous pouvons choisir de parler avec douceur.


Action

Mémoriser et méditer

Ephesiens 4

02 ayez beaucoup d’humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour.

S'asseoir et identifier les symptômes du bouleversement hormonal.

Décrire trois étapes pratiques (défi douceur, manger régulièrement pour éviter l'hypoglycemie, faire des siestes, quitter les reseaux sociaux...) pour surmonter les envies de faire subir les mauvais jours à votre famille.


Questions

En quel sens suis-je "completement humble et douce" ? En quel sens ne le suis-je pas ?

Si je devais demander à mes enfants de décrire mon langage, que diraient-ils ?

Comment puis-je inviter toute ma famille à rejoindre mes efforts pour utiliser un langage doux ?


Prière

Seigneur, tu es si patient avec nous, lent à la colère et plein d'amour (Nombres 14,18). Apprends nous à suivre ton exemple et bloque nos paroles dures et impatientes à la porte de nos lèvres.


https://www.instagram.com/thegentlenesschallenge/


Suite à vos retours, j'ai crée un groupe whatsapp pour faire ce défi ensemble, en français, après Paques, quand nous aurons lu tous les extraits du livre.

vous pouvez le rejoindre via ce lien : https://chat.whatsapp.com/KgSFnSPH6b81YN9YjD51z5



1 974 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout